KOOLHOVEN FK 31

mardi 6 juin 2006.
 

Le "Clou" du Salon :

De 1913 à 1919, Frederik Koolhoven construisit pour la British Aerial Transport Company plusieurs appareils civils et militaires qui firent sa réputation. De retour aux Pays-Bas en 1920, il prit la direction du bureau d’études de la Nationale Vliegtuigindustrie jusqu’en 1927, date où il créa sa propre usine. Salué avec enthousiasme par la presse spécialisée, il fut même désigné comme le "clou" du Salon aéronautique de Paris en 1922. Mais le succès commercial ne devait pas suivre.

L’avion à "tout faire" :

Prévu pour effectuer des opérations de reconnaissance, le FK-31 biplace pouvait être employé à diverses missions comme la chasse et le bombardement, sa voilure monoplane à aile parasol étant interchangeable. Après plusieurs modifications structurelles d’importance, le FK-31 fut de nouveau exposé au Salon de 1924.

Testé en France :

Un exemplaire fut prêté à Louis de Monge en 1925 pour évaluation. Ses qualités lui valurent de battre plusieurs records de vitesse, mais ne déboucha sur aucune commande de l’armée de l’Air. Une vingtaine d’appareils seulement furent utilisés. Une version hydravion FK-34 tentera de relancer la production mais sombrera rapidement avec la destruction du prototype.

CARACTÉRISTIQUES :

Moteur : 1 Bristol Jupiter IV en étoile de 420 ch (313 kW).

Performances : vitesse maximale, 235 km/h ; plafond pratique, 7 200 m ; autonomie, 6 h.

Masse : à vide équipé, 1 050 kg ; maximale au décollage, 1800 kg.

Dimensions : envergure, 13,75 m ; longueur, 7,80 m ; hauteur, 3,40m ; surface alaire, 27,20 m2.

Armement : 2 mitrailleuses fixes de 7,7 mm et 2 armes du même type sur affût.


Répondre à cet article